Association pour la Sauvegarde
de la Chapelle Saint-Charles de Soissons


Accueil
La Chapelle
La Picardie et Soissons
La ville de Soissons
L'ancienne chapelle
Manifestations 2017
Manifestations passées
L'association SCSC
L'association
Adhésion
Contacts
Liens
Le mécénat
Pourquoi le mécénat ?
Travaux effectués
Derniers travaux réalisés
Travaux prévus/envisagés
Ils nous aident
Historique
Historique
Origine et évolution
Visites guidées
Visite générale
Visite détaillée
Restauration des peintures

Origine et évolution


Attenant au lycée professionnel Camille Claudel, la Chapelle Saint-Charles appartient à la ville de Soissons. Elle est classée Monument historique depuis le 9 mai 1922, ses boiseries sont classées par décret du 17 novembre 1910. La Chapelle Saint-Charles est le seul vestige du Grand Séminaire (créé à Soissons en 1682) qui nous soit parvenu dans son intégralité architecturale.
Elle forme l'aile sud du Grand Séminaire qui présentait ainsi l'aspect d'un bâtiment en "U". Alors que la construction des deux premiers bâtiments a duré presque un siècle, la chapelle, commencée fin 1776, a été consacrée le 1er juin 1783. Elle fut dédiée à St Charles Borromée, patron du séminaire et St Vincent de Paul, patron des Lazaristes. Le maître d'oeuvre fut l'architecte soissonnais Lemenceau-Durocher.

Aspect extérieur de l'ancienne chapelle
La chapelle est un bâtiment néo-classique du dernier quart du XVIIIè siècle. Il s'en dégage une impression d'équilibre et d'austérité qui sied bien à une chapelle de grand séminaire.
Sa décoration sculptée est d'un style de plus en plus baroque au fur et à mesure que l'on s'approche du choeur (dorures, rayons célestes). La disposition des allégories et des colonnes dorées en forme de palmiers a un aspect théâtral. Ses fenêtres étaient ornées de vitraux peints.
La Chapelle Saint-Charles n'a été détruite ni par la Révolution de 1789, ni par l'explosion de la poudrière St Rémi en 1815, ni par la guerre de 1870.
Les bombardements de 1914-1918 détruisirent presque complètement l'ancien séminaire. Seule subsistait, en 1920, la chapelle, avec une partie de l'aile méridionale.
Mais, désaffectée en 1906 après l'expulsion des séminaristes, ce n'est qu'en 1932, lors de la construction du Collège de jeunes filles rue de Panleu, qu'elle fut restaurée et servit de salle d'expositions, de représentations et de concerts.

Puis se fut un long silence... La chapelle tomba dans l'oubli jusqu'en 1985, quand commencèrent les travaux de restauration. Elle fut alors réouverte au public. Des spectacles : théâtre, concerts, exposition se succédèrent. Mais en juin 1996, la chapelle est fermée pour des raisons de sécurité. Des travaux de restauration sont nécessaires (toiture, vitraux, électricité) pour permettre sa réouverture au public en une salle culturelle. Ceux-ci commencent en 1998. En 2001 et surtout en 2004 les restaurations sont effectuées (électricité, vitraux et plafond). Le 17 septembre 2004, la commission de sécurité autorise la réouverture de cette nouvelle salle culturelle à Soissons.

© ASCSC 2005 / 2017 - Association pour la Sauvegarde de la Chapelle Saint-Charles de Soissons
www.scsc-soissons.net -